Points Clés à Retenir

AspectDonnée
Importations d’olives en conserve (2022/23)3 000 tonnes
Augmentation des importations11 fois plus qu’en une année
Exportations d’olives en conserve82 000 tonnes
Chute historiquePlus bas niveau en 10 ans
Principaux marchés à l’exportUE et Amérique du Nord
Conditions météorologiques 2023Peu favorables (sécheresse, vents, grêle)

Analyse du Marché Marocain des Olives en Conserve

Un Bond Significatif dans les Importations

Le Maroc a enregistré un accroissement considérable de ses importations d’olives en conserve, atteignant les 3 000 tonnes pour la campagne 2022/23. Ce chiffre témoigne d’une multiplication par près de onze par rapport à l’année précédente, indique Eastfruit, une plateforme spécialisée dans le secteur agricole.

Un Ralentissement Notable des Exportations

À l’inverse, les chiffres d’exportation révèlent une tendance à la baisse, avec uniquement 82 000 tonnes d’olives en conserve exportées, une des performances les plus basses observées depuis une décennie. À titre de comparaison, la campagne de 2014-2015 n’avait connu qu’une légère chute à 76 000 tonnes.

Les Sources des Importations

Bien que l’Espagne ait longtemps été considérée comme le fournisseur principal du Maroc en olives en conserve, c’est désormais l’Égypte qui s’est imposée comme le leader sur ce segment pour la dernière campagne.

Le Marché d’Exportation des Olives Marocaines

L’Union Européenne (UE) et l’Amérique du Nord se positionnent comme les principaux destinataires des exportations d’olives marocaines, cumulant à eux deux environ 90 % des expéditions totales du pays. Les cinq premiers pays importateurs sont successivement la France, les États-Unis, la Belgique, l’Espagne et l’Italie.

  • Arabie saoudite
  • Pays-Bas
  • Canada
  • Royaume-Uni
  • Libye

Impact des Conditions Climatiques

Les experts du secteur anticipent une reprise de la production pour l’actuelle campagne, bien que l’année précédente ait été marquée par une régression significative. Cependant, les conditions climatiques de 2023 ne se sont pas révélées clémentes, la sécheresse, les vents violents et les tempêtes de grêle ayant affecté de nombreuses zones de culture.

Le Maroc sur l’Échiquier Mondial de la Production d’Olives

Selon les données de FAOstat, le Maroc se classe parmi les leaders mondiaux de la production d’olives, occupant la cinquième place en 2021 avant de monter d’un rang en 2022. Au-delà de l’huile d’olive, où le pays excelle également en termes d’exportations, les olives marocaines sont surtout vendues sous forme de conserves. À noter que les exportations d’olives fraîches sont en déclin, passant de 600 tonnes en 2019 à seulement un peu plus de 23 tonnes en 2022.

En Résumé

Les olives en conserve marocaines constituent une part importante du commerce extérieur du pays, malgré une période récente difficile marquée par des défis tant au niveau des importations que des exportations et les aléas climatiques. Les professionnels du secteur demeurent néanmoins optimistes quant à un futur rebond de la production.

Foire aux questions (FAQ)

Quelle quantité d’olives en conserve le Maroc a-t-il importé en 2022/23 ?

Le Maroc a importé 3 000 tonnes d’olives en conserve en 2022/23.

Quels pays sont les principaux importateurs d’olives marocaines ?

Les principaux importateurs sont la France, les États-Unis, la Belgique, l’Espagne et l’Italie.

Comment la production d’olives au Maroc a-t-elle été affectée en 2023 ?

La production a souffert en raison de conditions météorologiques défavorables, notamment la sécheresse, les vents violents et les tempêtes de grêle.

Comment évoluent les exportations d’olives fraîches marocaines ?

Les exportations d’olives fraîches ont drastiquement diminué, de 600 tonnes en 2019 à un peu plus de 23 tonnes en 2022.



Lire aussi :