Point cléDescription
Acquisition de licencesCritical Mineral Resources élargit son portefeuille avec 26 nouvelles licences au Maroc.
Cibles minéralesLes minéraux visés incluent le cuivre, l’antimoine, le tungstène, le plomb-zinc, et l’or.
Stratégie de développementLe développement de ressources clés pour l’énergie propre et les technologies de stockage.
ParticipationNoureddine Sabraoui, directeur des opérations de CMR, détient 25% dans Hesperis, le groupe racheté.

Expansion significative de Critical Mineral Resources

Fortification de sa position sur le marché minier

La société Critical Mineral Resources (CMR), jouant un rôle majeur dans l’exploration minière à l’échelle globale, vient d’élargir son champ d’action au Maroc avec l’incorporation de 26 permis d’exploration stratégiques. Les ressources visées par ces nouveaux permis comprennent des minéraux d’une grande valeur, participant ainsi au développement de la société.

Selon le groupe, cette réussite commerciale s’est matérialisée par l’acquisition de la société locale Hesperis Resources, réputée dans le domaine de la recherche et l’exploitation des minéraux. Les permis couvrent des terrains prometteurs situés dans des régions minières notoires telles que Rabat, Beni-Mellal, Agadir et Errachidia.

Une dynamique de croissance affirmée

Charlie Long, directeur général de CMR, s’est exprimé avec assurance quant à cette expansion : « L’acquisition de Hesperis constitue une avancée majeure pour notre société. Elle nous offre une formidable opportunité de renforcer notre présence au Maroc, sur environ 400 km² de territoire. Avec cette dynamique positive, nous poursuivons avec détermination notre stratégie de valorisation de ressources essentielles pour les technologies vertes et les systèmes de stockage d’énergie. » Il est à noter que les zones concernées ont une riche histoire de production minière, en plus de bénéficier d’une infrastructure routière et électrique performante.

Les modalités financières de l’acquisition

CMR prévoit d’émettre un nombre significatif d’actions, soit trois millions, à l’encontre des propriétaires de Hesperis lors de la finalisation de la transaction, ces actions ayant une valeur estimée à 150.000 livres sterling. En outre, une série additionnelle d’actions, atteignant 1,5 million, pourrait être délivrée à l’amorce des activités de forage. La convention conclue prévoit également une période de restriction de 10 mois sur la revente des titres par les vendeurs.

La société met également en lumière la participation notable de Noureddine Sabraoui, directeur des opérations de CMR, qui détient 25% des parts de Hesperis. CMR, de son côté, se positionne comme une entité incontournable dans le développement d’actifs clefs, destinés à répondre aux besoins en matières premières des secteurs des énergies renouvelables et du stockage d’énergie. L’entreprise affiche son ambition à travers la constitution d’un portefeuille de projets d’exploration et de développement au Maroc, concentrés particulièrement sur le cuivre, le nickel, le manganèse, le cobalt et les terres rares.

FAQ – Questions Fréquentes

Quels sont les minéraux ciblés par les nouvelles licences de CMR ?

Les licences ciblent notamment le cuivre, l’antimoine, le tungstène, le plomb-zinc et l’or.

Quelle est la superficie couverte par les zones d’exploration au Maroc ?

Les zones d’exploration s’étendent sur approximativement 400 km².

Qui est Noureddine Sabraoui dans le cadre de l’acquisition de Hesperis ?

Il est le directeur des opérations de CMR et actionnaire à hauteur de 25% dans Hesperis.

Quelles sont les implications de l’expansion de CMR au Maroc ?

L’expansion de CMR au Maroc implique l’accès à des ressources minérales clés pour l’énergie propre et le développement de son activité sur de nouveaux sites prometteurs.



Lire aussi :