Points clés à retenir
BIO CANNAT a mené ses premiers tests d’extraction de CBD
L’usine, répondant aux normes ANRAC, a été construite à Bab Berred, Chefchaouen
L’investissement pour l’unité de transformation est de 3,5 millions de dirhams
La coopérative envisage la création d’emplois et le soutien aux agriculteurs locaux

BIO CANNAT lance les premiers tests d’extraction de CBD

La coopérative BIO CANNAT a franchi une étape importantecette semaine en démarrant les tests d’extraction de l’huile de CBD, une substance non-psychotrope du cannabis, dans son établissement fraîchement érigé au cœur de la commune de Bab Berred au sein de la province de Chefchaouen. Ces procédés font l’objet d’une surveillance de la part de l’Agence nationale de réglementation des activités relatives au cannabis (ANRAC).

Calibration des machines et analyses qualitatives

Le but des essais effectués est d’affiner la performance des dispositifs industriels ainsi que de procéder aux analyses de qualité indispensables pour ce secteur d’activité.

Utilisation de cannabis légal et respect des normes

bénéficiant de l’agrément de l’ANRAC, le processus d’extraction repose sur du cannabis licite cultivé en 2023. Le respect des lois 13-21 et des standards internationaux est au centre des préoccupations de la coopérative dans la production du CBD.

Autorisations et infrastructure

Appliquée dès sa fondation en 2022, BIO CANNAT a très tôt reçu les approbations nécessaires à la transformation et la commercialisation du cannabis et de ses produits, avec un début effectif de construction et d’équipement de son unité dès cette même année.

Technologie d’extraction avancée

L’usine dispose d’une technologie avant-gardiste avec son système d’extraction au CO2 supercritique, un gage de performance reconnu mondialement.

Infrastructures et perspectives d’emploi

Les installations de la coopérative accueilleront divers espaces dédiés à la réception, l’extraction, le conditionnement, l’étiquetage, ainsi qu’au stockage des produits finis. Avec un investissement global de 3,5 millions de dirhams, la capacité de production est ambitieuse, promettant la création de plusieurs dizaines d’emplois directs.

Commercialisation et certification

L’ambition de BIO CANNAT est de rayonner sur les marchés locaux et globaux avec ses produits à base de cannabis «made in Morocco». Dans cette optique, la coopérative met un point d’honneur à s’aligner avec les standards et normes internationaux, avec une future certification GMP en ligne de mire dès février 2024.

Partenariat et expansion

Conformément à la loi 13.21, la coopérative a noué des partenariats fonciers avec une coopérative de production pour une surface totale de 3,5 hectares en 2023 et prévoit une extension significative pour l’année suivante.

Soutien aux agriculteurs locaux

BIO CANNAT s’engage à soutenir les agriculteurs de la province de Chefchaouen en les encadrant autour des exigences fixées par l’ANRAC et en accompagnant la sélection de semences conformes aux réglementations en vigueur.

FAQ

Qu’est-ce que la coopérative BIO CANNAT ?
Elle est spécialisée dans l’extraction de l’huile de CBD et respecte les normes de l’ANRAC.
Quels sont les objectifs de BIO CANNAT ?
Ils visent à produire et commercialiser des produits de cannabis locaux à l’échelle nationale et internationale.
Combien d’emplois BIO CANNAT prévoit-elle de créer ?
Elle envisage la création de 70 postes directs permanents avec un nombre supplémentaire de jours de travail générés.
Quand la certification GMP est-elle prévue ?
La certification GMP est prévue pour février 2024.



Lire aussi :