Points Clés de l’Événement Fintech à Casablanca

Date de l’événement25 septembre
PartenairesADD, Technopark, CMI
Participants clésBanque Centrale, APEP, partenaires technologiques, incubateurs
Programme Africa Fintech AcceleratorOuverture des candidatures pour la deuxième cohorte
Date limite pour candidater29 février 2023

Lever de Rideau sur le Fintech Day à Casablanca

Le leader global du secteur des solutions de paiement en ligne, Visa, a inauguré sa première manifestation annuelle dédiée à la fintech à Casablanca le 25 septembre. Cette rencontre était le fruit d’une collaboration avec des instances de renom telles que l’Agence de Développement du Digital (ADD), le Technopark et le Centre monétaire interbancaire (CMI).

La crème de la crème de l’écosystème fintech du royaume, y compris la Banque Centrale, l’APEP, et des noms notoires dans le secteur technologique (comme HPS, S2M, M2M), ainsi que des incubateurs de premier plan (tels que UM6P Ventures, 212Founders, Positive Invest) s’y sont retrouvés pour échanger sur les défis prédominants et les perspectives de croissance du domaine au Maroc.

Annonce du Programme Africa Fintech Accelerator

Un des points forts de la journée fut la déclaration de Visa concernant l’ouverture des inscriptions pour la prochaine série de son Programme Africa Fintech Accelerator. Celle-ci invite les start-ups en début d’activité, opérant sur le continent africain et relevant de secteurs déterminés, à poser leur candidature via la plateforme en ligne de Visa. Les intéressés peuvent s’inscrire jusqu’au 29 février 2023.

Par ailleurs, un événement marquant sera organisé le 13 février à Nairobi : la première journée de démonstration du programme. Celui-ci sera une vitrine pour les jeunes entreprises de la première vague, qui présenteront leurs innovations devant des figures majeures de l’écosystème, des bailleurs de fonds, des investisseurs autonomes et des fonds d’investissement.

La première vague a réuni des start-ups de plus de 18 pays africains, incluant trois originaires du Maroc, une d’Égypte et une de Tunisie. Ces dernières ont été sélectionnées parmi plus de 1 000 postulants de diverses catégories, comme les solutions de paiement pour les commerçants, les infrastructures de crédit, la Banking as a Service (BaaS), et les marketplaces B2B. Il est remarquable que 48 % de ces start-ups étaient dirigées ou co-fondées par des femmes.

FAQ

  • Quand se déroulera la prochaine journée de démonstration du programme?
    Réponse: Le 13 février à Nairobi.
  • Quelle est la date limite pour postuler à la deuxième cohorte du programme Accelerator?
    Réponse: Le 29 février 2023.
  • Combien de pays africains étaient représentés dans la première cohorte de start-ups?
    Réponse: Plus de 18 pays, dont le Maroc, l’Égypte et la Tunisie.
  • Quel pourcentage de ces start-ups était dirigé par des femmes?
    Réponse: 48 %.



Lire aussi :