Principaux points à retenir
Participation du Royaume à la réunion consultative avec une délégation dirigée par Leila Benali.
Lancement de la «Plateforme arabe pour les minéraux du futur» par l’OADIM.
Echanges sur la réhabilitation des anciennes mines et carrières.
Engagement saoudien dans le développement régional et le soutien à l’intégration arabe dans le secteur minier.
Initiative de l’Arabie Saoudite pour diversifier son économie via le secteur minier, en adéquation avec la Vision 2030.

Renforcement de la coopération dans le secteur minier arabe

Le Royaume a marqué sa présence avec une délégation de rang élevé, sous l’égide de Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du Développement durable.

Lancement de la plateforme d’information régionale

La voix de Adel Sakr, directeur de l’Organisation arabe pour le développement industriel, la normalisation et l’exploitation minière (OADIM), a porté l’annonce du démarrage officiel de la «Plateforme arabe pour les minéraux du futur», un espace interactif dédié aux données sur les richesses minières de la région, y compris les substances essentielles et stratégiques.

Focus sur la réhabilitation et valorisation des sites miniers

En passant en revue les success-stories de l’organisation, issues des résolutions des réunions antérieures des ministres arabes des Mines, Adel Sakr a souligné l’enjeu majeur que représente la «Réhabilitation des anciennes mines et carrières», un vecteur pour générer des bénéfices économiques tangibles pour les nations arabes.

Engagement saoudien et vision régionale

Ibrahim Al-Khorayef, ministre saoudien de l’Industrie et des Ressources minérales, a affirmé que l’accueil de cette réunion illustre la volonté du Royaume de promouvoir la coopération arabe et le progrès commun. Il a souligné que cette réunion offre l’opportunité de débattre des pistes d’évolution du secteur minier, d’en renforcer la part dans l’économie nationale et de concrétiser son intégration au sein de la sphère arabe.

Référant à la démarche saoudienne, il a rappelé l’engagement de l’Arabie Saoudite à utiliser le secteur minier en tant que levier de diversification économique, en alignement avec les visées de la Vision 2030, et pour répondre à la croissance de la demande globale.

Le ministre a également mis en avant l’environnement géologique diversifié et les ressources minérales conséquentes dont dispose la région arabe, des atouts conférant un avantage concurrentiel significatif sur l’échiquier minier mondial.

Il a insisté sur le besoin de conjuguer les efforts pour appuyer le secteur minier en créant un environnement d’investissement séduisant et en optimisant la chaîne de valeur des ressources métalliques et non métalliques.

«Il est impératif d’initier des projets qui permettront de convertir les matières premières en produits finis, stimulant ainsi les économies de la région et renforçant leur compétitivité à l’échelle internationale. Ceci est d’autant plus crucial que le secteur extractif prend de l’ampleur avec la hausse des besoins mondiaux en minéraux, portés par les avancées industrielles et technologiques contemporaines», a-t-il appuyé.

FAQ

  • Qui a dirigé la délégation du Royaume?

    Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du Développement durable a dirigé la délégation.

  • Quel est l’objectif de la nouvelle «Plateforme arabe pour les minéraux du futur»?

    Cette plateforme vise à devenir le premier portail d’information interactif sur les minéraux stratégiques de la région.

  • Quelle importance a la réhabilitation des mines et carrières pour les pays arabes?

    Elle est vue comme une opportunité de générer des retombées économiques positives pour les pays arabes.

  • Comment l’Arabie Saoudite envisage-t-elle son économie d’ici 2030?

    L’Arabie Saoudite compte diversifier son économie en s’appuyant sur le secteur minier, conformément à sa Vision 2030.



Lire aussi :