Points Clés à Retenir

AspectDétail
Rencontre InternationaleDébats sur la norme panafricaine pour le recyclage du PET
Taux de Recyclage6% en Afrique contre une moyenne mondiale de 9%
Dialogues RégionauxImportance de la coopération pour répondre à la crise du plastique
Normes en ConstructionÉvolution des réglementations pour le rPET, notamment en contact avec les aliments

Renforcement de la Coopération Africaine contre la Pollution Plastique

Rabat, la capitale du Maroc, a été le théâtre d’un échange international focalisé sur l’amplification de la coopération entre les nations africaines pour contrer la pollution plastique. Cette rencontre s’insère dans un projet plus vaste visant à combattre ce fléau, en mettant l’accent sur l’idée de mettre en place une norme panafricaine pour le PET recyclé, selon un communiqué de la Coalition pour la Valorisation des Déchets (COVAD), une des entités organisantes de l’événement.

Un Fardeau Environnemental Croissant

Face à une augmentation notable de la consommation de plastique en Afrique, les répercussions deviennent alarmantes pour le climat, la diversité biologique et la propreté de l’environnement. Actuellement, l’Afrique affiche un taux de recyclage des déchets plastiques de seulement 6%, ce qui reste en dessous de la moyenne globale estimée à 9%. Cette réalité occasionne des charges financières conséquentes liées à la salubrité, à la santé publique et touche de même le secteur touristique. Elle met aussi en relief le besoin pressant de réduire la production de plastique neuf et d’empêcher la pollution plastique.

Un Consensus International pour des Actions Régionales et Mondiales

Lors des discussions, qui réunissaient des spécialistes de l’industrie ainsi que des représentants gouvernementaux venant du Maroc, du Ghana, du Nigeria, d’Afrique du Sud mais aussi d’Europe, l’accent a été mis sur la nécessité d’actions concertées à l’échelle régionale et internationale pour affronter le problème des déchets plastiques.

L’Ascension du rPET comme Alternative Potentielle

Une attention particulière a été portée sur l’augmentation de la production et de l’utilisation du plastique recyclé, spécifiquement le rPET (PET recyclé), qui représente une option d’avenir, principalement pour les emballages plastiques. Les participants ont aussi souligné le déficit de réglementations concernant l’utilisation du rPET au contact des denrées alimentaires en Afrique, appelant à l’urgence d’établir des normes définies.

Initiatives et Améliorations Réglementaires

Des nations telles l’Afrique du Sud et le Nigeria se sont déjà lancées dans la création de leurs propres standards pour le rPET, pendant que le Ghana et le Maroc s’investissent dans leur bonification. Quant à l’Union européenne et les États-Unis, ils continuent de peaufiner leurs normes pour mieux réguler la production de rPET, surtout pour ce qui est des emballages alimentaires.

Une Avancée Continentale pour la Normalisation du rPET

Sur l’échelle continentale, l’Organisation africaine de normalisation œuvre sur l’élaboration d’une norme dédiée au rPET en contact avec les aliments, connue sous la référence CD-ARS 1721-2023. La publication de cette norme est prochainement attendue, marquant un progrès majeur pour les régulations des matériaux recyclés destinés à l’usage alimentaire sur le continent.

Déclarations et Engagements

« Nos actions conjointes à Rabat soulignent une avancée significative de l’Afrique vers un développement durable. En initiant un échange essentiel sur l’établissement d’une norme panafricaine pour le PET recyclé, nous répondons à la crise de la pollution plastique tout en préparant un futur plus sain et robuste. Ceci illustre notre engagement unifié en faveur de la préservation de notre écosystème et de la promotion d’une économie circulaire à travers notre continent », a exprimé le coordinateur projet de SWITCH2CE pour l’ONUDI, Mohamed El Bouchraya.

Mounir El Bari, le président de la COVAD, a mis en avant: « La coopération Sud-Sud et la co-conception entre les divers acteurs et institutions africains sont la pierre angulaire de notre stratégie comme Coalition. Nous visons à encourager une économie circulaire verte et inclusive à travers des initiatives collectives, et le passage vers le rPET pour le contact alimentaire représente un pas décisif dans cette direction ». De plus, la participation notable d’experts et représentants des pays avoisinants lors de cet atelier marocain a été mise en relief, renforçant l’engagement pour la collaboration régionale et le développement soutenable.

Le dialogue a été accueilli comme étant d’une grande pertinence, illuminant la nécessité d’adopter une coordination globale afin de s’attaquer au défi des déchets plastiques. Les conclusions de cette conférence auront un rôle clé dans les négociations du Comité international dédié à la pollution plastique. En outre, ces leçons serviront pour un rapport conjoint entre Chatham House et l’Alliance africaine pour l’économie circulaire (ACEA), qui évaluera les avantages et difficultés de la norme panafricaine pour le rPET. Ce document devrait être publié au cours de l’année actuelle.

Orchestré de concert par SWITCH2CE, ACEA et la COVAD, l’atelier a été organisé avec le soutien du ministère du Commerce et de l’Industrie ainsi que du ministère de la Transition Énergétique et du Développement Durable.

FAQ

Quel est l’objectif de la rencontre internationale organisée à Rabat?

Elle visait à renforcer la coopération entre les nations africaines pour lutter contre la pollution plastique et à établir une norme panafricaine pour le PET recyclé.

Quelles sont les préoccupations principales évoquées lors du dialogue?

La croissance de la consommation plastique, le bas taux de recyclage en Afrique et le besoin de réglementations claires pour le rPET, notamment en contact avec les aliments.

Quelles actions sont prises pour normaliser l’utilisation du rPET en Afrique?

Des standards nationaux sont établis par certains pays et une norme continentale pour le rPET est en développement par l’Organisation africaine de normalisation.

Quand la norme panafricaine pour le rPET sera-t-elle publiée?

La publication de la norme CD-ARS 1721-2023 est prévue prochainement.



Lire aussi :