Points clés à retenir

IndicateurPrévision pour 2024
Croissance des exportations7,6%
Augmentation des importations7,8%
Déficit du compte courant0,4% du PIB
InflationAtténuation des pressions

Expansion du commerce extérieur prévue pour 2024

Les projections du Haut-Commissariat au Plan tablent sur une croissance vigoureuse des exportations de biens et services, avec un taux estimé à 7,6% pour l’année 2024.

L’essor annoncé s’expliquerait en grande partie par le dynamisme soutenu des secteurs clés de l’économie, tels que les industries mondiales, le textile, ainsi que le phosphate et ses dérivés. Un coup de pouce serait également donné par l’allégement des tarifs douaniers américains sur les engrais chimiques, exposé par le HCP dans ses prévisions économiques pour 2024.

Renforcement de la demande externe et impact sur les importations

Le renouveau des perspectives économiques des partenaires commerciaux principaux est pressenti pour revigorer la demande extérieure. Suite à un ralentissement significatif en 2023, cet élan revitaliserait l’offre exportable marocaine dès 2024.

D’un autre côté, le HCP anticipationne également une progression des importations, tirée notamment par une augmentation des biens intermédiaires et d’équipements, en écho à une croissance interne plus vigoureuse.

L’état peu reluisant de la production agricole pourrait contraindre le pays à accroître ses importations pour répondre aux besoins de consommation en matière de produits alimentaires et animaux. Dans ce cadre, le volume des importations de biens et services s’établirait en hausse de 7,8%, contre seulement 6,5% pour 2023.

Evolution de la valeur des échanges commerciaux et inflation

Le HCP projette une diminution des prix des matières premières, avec une mention spéciale aux secteurs énergétiques et alimentaires. Parallèlement, une amélioration générale des conditions d’approvisionnement à l’échelle globale devrait réduire la pression inflationniste d’ici à 2024.

Ces diverses évolutions conduiraient à une augmentation de la valeur des exportations de 7,6%, tandis que les importations grimperaient de 7,3%. En résultat, un déficit de ressources équivalent à 10,6% du PIB est attendu pour 2024.

Les mouvements de capitaux et l’injection d’épargne

Le déficit du compte courant pourrait atteindre les environs de 0,4% du PIB, en contrast avec l’excédent de 0,1% précédemment estimé pour 2023. Un déséquilibre expliqué par un fossé entre un investissement présumé de 28,2% du PIB et une épargne nationale anticipée à 27,8% du PIB pour 2024.

L’épargne domestique est quant à elle estimée à remonter à 20,6% du PIB, profitant d’une augmentation nominale du PIB de 6%, et conjuguée à une hausse de la consommation intérieure de 4,9%.

FAQ sur les projections économiques pour 2024

  • Quel est le taux de croissance prévu pour les exportations en 2024?

    La croissance des exportations est prévue à 7,6% en 2024.

  • Quels facteurs contribueront à l’amélioration des exportations?

    La performance des secteurs industriels clés et la réduction des droits d’importation américains sur les engrais sont des facteurs contributifs.

  • L’inflation sera-t-elle un enjeu en 2024?

    Une atténuation des pressions inflationnistes est attendue, grâce à la baisse prévue des prix des matières premières et l’amélioration de l’approvisionnement mondial.

  • Quelle est la prévision pour le déficit du compte courant?

    Le déficit du compte courant est prévu à environ 0,4% du PIB.



Lire aussi :