Point cléDescription
Potentiel de coopérationLe Maroc et le Brésil ont un fort potentiel pour renforcer leur coopération, surtout dans les domaines des transports.
Échange de visitesLes deux pays s’accordent pour intensifier l’échange de visites et d’expériences dans des secteurs d’intérêt commun.
Connexion aérienneUne réflexion est en cours sur la possible réouverture d’une ligne aérienne entre le Maroc et le Brésil.

Coopération Maroco-Brésilienne : une convergence pour le développement

Promotion d’une coopération bilatérale dynamique

Une récente rencontre entre représentants marocains et brésiliens a mis en lumière l’importance d’une coopération bilatérale étendue et orientée vers l’excellence. Lors de ce sommet stratégique, les participants ont souligné le potentiel substantiel que les deux nations possèdent pour solidifier leurs échanges, comme en témoigne un communiqué du ministère du Transport et de la Logistique.

Développement des secteurs stratégiques

Les discussions ont abouti à une résolution commune d’intensifier les échanges de visites et d’expériences, en portant un intérêt particulier à des domaines clés tels que le transport ferroviaire et les infrastructures portuaires. Cette ambition s’inscrit également dans la perspective d’examiner la possibilité de redynamiser les liaisons aériennes interrompues entre les deux pays.

Collaboration renforcée et prospective

À l’issue de ce dialogue fructueux, M. Abdeljalil a fait proposition pour la création d’un groupe de travail conjoint. Cet organe aurait pour objectif de forger des liens de coopération plus robustes et de définir les axes stratégiques prioritaires à développer entre les nations.

Une vision d’avenir pour la coopération juridique

Face à l’évolution des enjeux internationaux et en quête d’efficacité, le ministère marocain projette d’élargir le cadre juridique régissant les relations de coopération Maroco-Brésiliennes, embrassant entre autres les secteurs aérien et maritime.

FAQ sur le renforcement de la coopération Maroco-Brésilienne

Quels sont les domaines clés de cette coopération?

Les domaines clés incluent le transport ferroviaire et les infrastructures portuaires.

Y a-t-il des plans pour les liaisons aériennes entre les deux pays?

Oui, la réouverture de la connexion aérienne est à l’étude.

Quel est le but du groupe de travail proposé?

Le but est de renforcer les liens et identifier les axes de coopération à développer.

Le cadre juridique de coopération sera-t-il modifié?

Le ministère envisage d’élargir ce cadre pour les secteurs aérien et maritime.



Lire aussi :