Points clés à retenir
L’ANRE a unifié les tarifs d’accès au réseau électrique national pour la période de 2024-2027.
Les tarifs réduits visent à booster l’économie et l’attractivité pour les investisseurs.
L’évolution tarifaire est influencée par des facteurs techniques, des coûts réduits d’approvisionnement, et des interconnexions optimisées.
Les nouveaux tarifs sont fixés selon une méthodologie garantissant transparence et équité.

Révision tarifaire de l’ANRE pour l’électricité : Impacts et Perspectives

L’Autorité Nationale de Régulation de l’Électricité (ANRE) a, lors de sa séance plénière du 05 février 2024, arrêté à l’unanimité les nouveaux tarifs d’accès au réseau électrique de transport. Cette mouture, qui couvre la période réglementaire allant du 1er mars 2024 au 28 février 2027, s’appuie sur une méthodologie tarifaire consolidée depuis décembre 2022 et sur les données financières de l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE), comme précisé dans une communication officielle.

Un processus consultatif aboutissant à une révision tarifaire

C’est après deux ans d’échanges et de concertations avec les acteurs clés du secteur que l’ANRE a abouti à la fixation des tarifs de l’utilisation du réseau électrique national et ceux des services systèmes, tout en déterminant le revenu autorisé pour le Gestionnaire du Réseau de Transport (GRT), filiale de l’ONEE. Cette évolution tarifaire, élaborée grâce à la synthèse des comptabilités analytiques de l’ONEE et à un modèle de coûts standard de l’ANRE, traduit les efforts de l’organisme de régulation pour contrôler et optimiser les coûts dans un contexte de non-disjonction comptable au sein de l’ONEE.

En résultent des prix en baisse, assurant que la portion liée au réseau de transport soit restreinte, gage d’une diminution attendue des carnets de charges des utilisateurs du marché libre. Cela est censé influencer positivement la compétitivité de l’économie nationale et la séduction envers les investisseurs.

Détails des tarifs et ajustements annuels

Pour l’exercice 2024, le Tarif d’utilisation du réseau de transport (TURT) a été fixé à 6,39 centimes par kilowatt-heure, et le Tarif des services système (TSS), à 6,35 centimes par kilowatt-heure. Ces tarifs seront sujets à des ajustements annuels basés sur le taux d’inflation pour refléter la réalité économique fluctuante.

Les facteurs importants de la baisse tarifaire

  • L’évolution des infrastructures de transport, y compris la mise en opération prochaine de la station Abdelmoumen.
  • Une diminution des coûts d’approvisionnement, notamment en raison de la baisse des prix sur le marché de gros européen de l’électricité et du gaz.
  • L’amélioration de l’efficience des interconnexions électriques réduisant le besoin en dispositifs de flexibilité détenus par l’ONEE.

La décision prise par l’ANRE est un élément clef pour la régulation du secteur, favorisant un accès juste, transparent et non discriminatoire au réseau de transport national, tout en préservant une gestion optimale du point de vue économique.

Cette actualisation tarifaire, la première depuis la loi 48-15, introduit une structure de prix claire, autonome et transparente, en phase avec les objectifs de la politique énergétique nationale et les directives stratégiques de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

La mise en application de ces tarifs s’étend du 1er mars 2024 au 28 février 2027, avec une publication immédiate sur le site officiel de l’ANRE, et une annonce à venir dans le Bulletin Officiel du Royaume du Maroc.

L’ANRE s’affaire également à établir le tarif pour l’excédent d’énergie renouvelable pouvant être revendu, ainsi qu’à définir le tarif d’accès au réseau électrique de moyenne tension, conformément aux législations en vigueur.

FAQ

Quand les nouveaux tarifs d’électricité entrent-ils en vigueur ?

Ils prennent effet à compter du 1er mars 2024.

Quel est l’impact prévu de la révision tarifaire sur les utilisateurs ?

Une réduction des coûts pour les clients du marché libre est attendue, ce qui devrait dynamiser la compétitivité économique.

Les tarifs de l’électricité resteront-ils stables jusqu’en 2027 ?

Non, ils seront ajustés annuellement en fonction de l’inflation.

L’ANRE envisage-t-elle d’autres ajustements tarifaires dans le futur proche ?

Oui, des tarifs pour l’excédent d’énergie renouvelable et ceux liés au réseau de moyenne tension sont en cours d’élaboration.



Lire aussi :